Protége vos yeux.
Filtre la lumière bleue.

Augmente votre endurance visuelle.

Passion pour la perfection optique.

Cette phrase décrit chaque action de GUNNAR. Notre Motivation? Les limites de l’homme.

Notre Mission? Dépasser nos limites visuelles.

Les données circulent de plus en plus vite chaque jour. Ordinateurs, téléphones, tablettes, consoles… des volumes incalculables d’information se retrouvent devant nos yeux. Nos yeux, cependant, ne sont pas conçus biologiquement pour supporter ces tonnes de données digitales et cette lumière artificielle. GUNNAR a été créé sur un principe simple: Dépasser nos limites visuelles pour notre génération digitale.

1
dans les lunettes pour écrans
130
brevets déposés
38
pays distribués
4
en taille de marché

Le concept

est né du problème que rencontrait une femme avec les migraines qu’avait son mari devant les écrans et qui se souciait des yeux de son fils qui était passionnait par la technologie. Le mari de Jennifer Michelsen, Matt, souffrait de maux de tête aigüs après quelques heures passées devant son écran d’ordinateur. Les maux de tête sont un problème du Syndrôme de Vision sur Ordinateur et de la Fatigue Visuelle, entrainant des maux de têtes, une vision trouble, de la fatigue visuelle, dans le cou et le dos. Ils ont rencontré Joe Croft, un ancien ingénieur produit chez Oakley, pour trouver une solution. Ensemble, Croft et Michelsen ont développé un produit qui s’adresse aux problèmes de fatigue visuelle liée aux écrans. Elles ont développé le premier prototype en 2006. Au début de l’année 2007, ils ont créé l’entreprise et en Octobre 2008 ils lancèrent le tout premier produit.

Comme Jennifer poussait son mari à voir un docteur, elle se préoccupait de savoir si son jeune fils Gunnar pouvait souffrir des mêmes problèmes. Puisqu’elle et son mari étaient convaincus que les ordinateurs devenaient un vrai problème, qu’est ce qu’il deviendrait de la génération de son fils qui utilise déjà très tôt des dispositifs numériques ? On estime que 125 million d’américains souffrent de ce que l’on appelle communément la Fatigue Visuelle ou le (Computer Eye Syndrome – CVS), selon l’Association Optométrique Américaine (AOA).

Les Michelsens et Joe Croft décidèrent d’aller plus loin dans la rechercher des problèmes de Computer Vision Syndrome. Ils voulaient en savoir plus sur les impacts de notre concentration sur une image numérique projetée à quelques centimètres de notre tête pendant des heures, et des années de notre vie. Ils commencèrent leur longue route en parlant avec des experts médicaux. Un de ces experts étaient le Docteur Jeffrey Anschel, optométriste à Carlsbad qui était devenu un expert dans l’Ergonomie Visuelle et les problèmes de Computer Visions Syndrome. Ils avaient déjà identifié le problème il y a 17 ans, lorsqu’un des employés du voisinage se plaignait d’avoir les yeux secs et fatigués, et avoir du mal à se concentrer.

C’était un problème qui ne survenait qu’une fois passée la quarantaine mais ces patients avaient à peine plus de 30 ans. Il ne lui fallut pas longtemps pour faire la connexion entre leur travail et le temps passé en face d’un écran d’ordinateur.

Vous pouvez travailler, acheter, communiquer et faire presque tout depuis votre ordinateur aujourd’hui, et les gens ne réalisent pas combien de temps ils passent à regarder un écran d’ordinateur. Les images numériques que les écrans projettent sont l’un des facteurs contribuant au CVS. Les yeux se concentrent sur les bords “durs” d’une image mais les images n’ont pas de bord net. Le résultat est que le focus de l’œil glisse en avant puis en arrière, provoquant de la fatigue visuelle”

Anschel remarqua également, que lorsque les gens passent de longues périodes à se concentrer sur quelque chose proche de leur visage, les muscles des yeux vont se contracter dans une position définie, qui est fatigante pour eux et qui peut les pousser sur la voie de la presbytie. Cela signifie que l’œil doit traiter de la lumière provenant de sources différentes et conflictuelles, comme la lumière du soleil, qui est bien plus brillante que celle provenant d’un écran d’ordinateur. Il y a également l’éblouissement de la lumière provoquée par différentes sources. Et les angles de vision des écrans d’ordinateurs, ce qui est droit devant nous n’est généralement pas confortable pour l’œil. Les gens font un meilleur focus sur les objets lorsqu’ils les regardent de haut, comme pour un livre.”.

Croft et Michelsen finissent par apporter un prototype à Anschel et expliquent les composants essentiels des lunettes. Elles ont un verre à teinte ambrée qui rend l’image plus claire. Le jaune rend les images plus nettes en ajoutant du contraste et en filtrant la lumière bleue. Le verre est également conçu pour faire un pré-focus de la lumière pour l’œil, donc les yeux n’ont pas à faire tout le travail. Il y a également un filtre anti éblouissement qui permet à la lumière provenant de l’écran de rentrer mais qui élimine les lumières reflétées par les autres sources. Le verre est également conçu pour coller au plus près du visage, créant ainsi un micro climat qui éloigne les mouvements d’air secs. Cela aide les yeux à rester hydratés, réduit le strabisme et maintient un taux de clignement des yeux proche de la normale – l’une des principales causes de sécheresse visuelle.

Les investisseurs incluent des personnalités telles que 50 Cent, Peter Thiel et Monster, Inc.

Les revendeurs incluent des grandes marques telles que Amazon, Best Buy, Fry’s, GameStop, et Staples.

Des entreprises équipent leurs salariés, telles que Facebook, Google, Microsoft, et Zappos.

Les fondateurs de l’entreprise

Joe Croft

Joe Croft

Co-Fondateur / CEO

Jennifer Michelsen

Jennifer Michelsen

Co-Fondatrice / CMO